dimanche 11 juin 2017

Ann paternel 3 - les branches nomades

Branche : M168

La migration franchi un cap important. Nous sommes il y a environ 70 000 ans. Lorsque les humains ont quitté le continent Africain, ils ne sont pas limitées à une seule agence de voyage, les arborescences de cet arbre ADN se retrouvent dans le monde entier. Ceux (les lignées masculines) avec le marqueur ADN M168 ont été les premiers à quitter l’Afrique. Le gène du voyageur ?
Dans mes ancêtres, on trouve probablement une présence dans la vallée du Rift, peut-être en Ethiopie actuelle, ou au Kenya et Tanzanie contemporain. Je sais, le champ est large, mais la précision se fera peut-être dans le futur. Ce qui est certain, c’est que ces gens là, sont membre de la seule branche ayant survécu en dehors de l’Afrique il y a 70 000 ans. Ouais, on est des survivants dans la famille ! Ça en fait aussi un ancêtre commun de tous les non-Africains actuel.

Ce qui est certain, c’est que mes vieux amis du passé avaient le gène nomade. On ne sait pas trop où ils se rendaient dans le détail, on sait cependant qu’ils suivaient les migrations animales avec le mauvais temps dans le dos. C’est également à cette époque là qu’ils sont devenus moins crétins… pardon, plus intelligent. Un bond dans les capacités intellectuelles est noté par les scientifiques. Voyager rendrait plus intelligent ? Les langages se sont développés, les outils et les armes améliorées, ils ont appris à mieux exploiter la terre pour moins se déplacer, etc. Bref, c’était la fête des neurones.  Ils ont donc migré vers d’autres territoires et comme ils étaient encore limités de l’intellect, ils ont probablement remplacé d’autres hominidés comme les Neandertal. Mais si, un joli territoire, du pétrole et hop on rase tout. C’est très d’actualité.




Branche : M143

Ils ont marché un bon bout de chemin mes ancêtres. Est arrivée une nouvelle mutation chez les membres d’une branche qui s’est déplacée vers l’est en empruntant le littoral jusqu’en Asie. Ils sont devenus les premiers colons d’Asie, Asie du Su-Est et de l’Australie. Faudrait que je trouve une carte pour savoir si à cette époque là, il y a60 000 ans, il fallait beaucoup ramer pour se rendre en Australie.
La grande question est de savoir pourquoi ils se sont expatriés loin de leurs racines africaines pour des terres inexplorées. Ce qui est sûr c’est qu’ils ont franchit le détroit de Bab-al-Mandeb, au sud de la mer Rouge. Ils se sont aventuré sur la péninsule arabique et là, pouf : mutation du P143. Après, ils ont contourné le périple et si on tire le fil, ce sont les ancêtres des premiers aborigènes australiens. Ça va commencer à faire du monde aux fêtes de famille.
Ce qui est possible, c’est qu’ils aient quitté l’Afrique à cause de son climat. Il y a environ 50 000 ans, car l’ère glaciaire de ce moment-là était plutôt caractérisée par des sécheresses (Dust Bowl ?). Ces perturbations climatiques ont influé sur les animaux et donc sur mes ancêtres qui les suivaient.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ecrire un commentaire (Mis en ligne après modération)