vendredi 5 mai 2017

Louisiana Jour 0

Me voilà reparti en Louisiane. Cette fois, j’ai une team avec moi et vous pouvez nous suive sur les réseaux sociaux avec #LouisianaEnRER


Oui, en RER car c’est le début de l’aventure. Nous sommes partis de Saint-Denis avec Guillaume et déjà la machine pour lui vendre son ticket RER était capricieuse. Ensuite, on annonce un peu de retard : prévu 13 minutes d’attente sur le quai. Le compte à rebours pour atteindre l’aéroport commençait déjà à frétiller. Mais surprise : 4 minutes plus tard le RER arrivait. On monte, on arrive à Gare du nord sans encombre, et là : début du périple. Sur le quai de la ligne B (pour l’aéroport Charles de Gaulle) pas de train annoncé. En tendant l’oreille, on finit par entendre que suite à des problèmes les trains pour CDG sont 2 étages plus hauts. On fonce, on a du mal à trouver le bon accès puis finalement, l’escalier pur atteindre la surface est embouteillé. Une fois sur le quai, c’est noir de monde. Prochain RER est pour Mitry ais pour nous, rien d’annoncer. On attend le départ de celui-ci pour savoir si on doit prendre un taxi. Les gens s’agacent, la tension monte et le train qui devait partir est toujours a quai avec 5 minutes de retard quand Christophe nous appelle pour nous annoncer qu’une info de son côté précisait que pour l’aéroport il fallait un train jusqu’à Aulnay puis prendre un bus. Donc, on se décide à prendre un taxi à 4. Quand on quitte le quai, une annonce est faite pour un RER partant… 2 étages plus bas.


Dehors, face à la Gare du Nord, c’est la folie des taxis. On se retrouve, on arrive à avoir un chauffeur et c’est partis. Le chauffeur est gentil et c’est un Jedi de la route. Il fonce comme il peut avec une conduite parfaite et nous arrivons à l’aéroport. On s’enregistre, on traverse l’aéroport, on passe la douane, on traverse l’aéroport, et on va tout au bout du bout pour la porte d’embarquement, direction Charlotte.
Plus de 9 heures de vol plus tard, avec en moyenne 2 sièges par personne, on débarque à Charlotte. Douane, contrôle, contrôle, prise des valises, dépôt des valises, et on traverse l’aéroport. Deux après, on se divise en deux groupe. Edouard et Christophe d’un côté ont un vol deux heures plus tard. Avec Guillaume, on embarque pour la Nouvelle Orléans. Le vol est un peu secoué par les vents, mais on arrive à bon port. On attend les copains en mangeait des french fries. D’ailleurs, faut le préciser, avec tous ces décalages horaires on était nourris toutes les deux heures, et l’estomac ne savait plus trop où il en était.


La team se rassemble, on récupère la voiture, et on file pour Shreivers, à quelques kilomètres de Huma. Là, on est très bien accueilli par Amy (qui nous offre un gâteau de bienvenue) on s’installe enfin à moins de 10 mètres de la piscine, un verre de rhum local après, on se force à aller se coucher.
Au final, je n’aurais pas dormi beaucoup, mais ça permet de photographier vite fait l’aube. 

Plus de photos et de billets sous peu....





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ecrire un commentaire (Mis en ligne après modération)